jeudi 20 octobre 2016

L'atelier d'écriture n°172 de Leiloona : Une fugue remarquable

Je regarde tous les jours ces personnes prendre ce bus. La ligne B. J'aimerais tellement leur ressembler. Pouvoir me coiffer correctement le matin avant d'aller au travail ou mettre un bonnet en cas de calvitie. Manger des chips à pleines bouchées ou encore sortir en boîte avec des amis. Malheureusement, je n'ai jamais rien eu rien de tout cela.
Un souvenir me revient en tête.
Sur le papier d'information en sixième, on m'a posé une question simple : Quel métier voudras-tu faire plus tard?
J'ai répondu : Papa
J'entends encore la prof me lire puis me répondre de sa voix melliflue : Ce n'est pas un vrai métier ça Eric... tu dois choisir un vrai métier comme ouvrier, électricien...
Sous la contrainte, je rectifiai : Vendeur de chaussures
Onze ans plus tard, je me rends compte que je n'ai jamais réellement eu d'ambition dans la vie. Qu'est-ce-que j'aimerais rentrer chez moi, pour retrouver ma famille. Mon père maladroit. Celui-là même qui a réussi à se faire mordre par une taupe. Ma mère aussi est pas mal non plus dans le genre. Elle a fait cuire le hamster de ma soeur qui s'était égaré "par erreur" dans le cake aux lardons. Ma soeur, une fan inconsidérée de toutes sortes de chanteuses qui hurlent des grossièretés à tout va. Un jour, j'en ai eu marre alors je suis parti. Fuir le quotidien. Tel était mon but.
Mais bon, il faut relativiser. Ça fait deux semaines. Ils vont quand même bien finir par se rendre compte que j'ai fugué non?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire