lundi 24 octobre 2016

Dans le désordre de Marion Brunet, la critique

Auteur : Marion Brunet

Maison d'édition : Sarbacane

Collection : Exprim'

Nombre de pages : 251 pages

Année de sortie : 2016


Résumé : Ils sont sept. Ils se sont rencontrés le jour d'une manif. Ils refusent la vie qu'on leur impose, ils refusent la société actuelle dirigée par le capitalisme et les grands patrons. Ils décident donc de vivre tous les sept dans un squat, telle une meute...ami

Introduction : Un petit bijoux pur rempli d'émotions...

Commentaire : Je remercie les éditions Sarbacane pour m'avoir permis de lire ce roman !

Marion Brunet nous revient avec un nouveau roman très attendu en ce début d'année. Ayant énormément apprécié Frangine et ayant vu les bonnes critiques et les coups de coeur se succéder sur la toile, je me décidai finalement à lire son dernier livre.

Dés les premières pages, nous rencontrons tour à tour les sept protagonistes de l'histoire : Jeanne, Basile, Alison, Lucie, Jules, Tonio et Marc. Comment vous parler d'eux ? Comment vous les décrire ? Ce sont des personnes qui m'ont marqué de part leur courage, leur détermination et leur envie de vivre en marge de la société. Des jeunes gens qui ont besoin de changements, qui veulent voir l'avenir différemment. De cette rencontre pendant une manifestation naissent un groupe, une très belle amitié et même une histoire d'amour. Chacune de ces personnes possède sa propre personnalité, son propre caractère, ses propres envies et c'est pour cela que l'on s'attache autant à chacun d'entre eux et ce malgré leur nombre qui est assez impressionnant. Marion Brunet se concentre beaucoup sur les sentiments de Jeanne et de Basile, quitte à mettre à l'écart certains personnages... J'ai trouvé ça un peu dommages car j'aurais bien aimé connaître les sentiments plus en profondeur de certaines autres personnes comme Tonio ou Lucie par exemple.

L'auteure découpe son récit en différents paragraphes, chacun d'entre eux mettant en scène un personnage sur les sept. C'est une histoire percutante que nous offre Marion Brunet, une sorte de résistance des temps modernes. C'est un sujet très peu abordé dans la littérature adolescente, trop peu à mon goût. C'est aussi la particularité de romans de Marion Brunet, et plus globalement des romans de la collection Exprim'. Des sujets souvent tabous abordés avec finesse et brio...

La plume de la romancière est très percutante et à consommer sans modération. Elle arrive à nous faire passer d'une émotion à une autre en quelques phrases, en quelques mots. Marion Brunet arrive à modeler son écriture en fonction de la scène et des personnages présents. Nous pouvons lire de splendides comparaisons et métaphores pendant une plongée au coeur des pensées d'un des sept protagonistes, puis une écriture plus rude pendant une scène de dialogues ou d'actions. Au fur et à mesure de sa lecture, le lecteur se retrouve plonger aux côtés de toutes ces personnes au courage sans faille mais au grand coeur. Nous devenons finalement le huitième membre du squat. Et c'est ce qui rend ce bouquin magique.

Voici venu la fin. Et quel fin ! Un choc. Je ne peux pas dire autrement. Mais ce roman termine sur un ton d'espoir. C'est un nouveau départ qui attend les personnages ou plutôt nos amis.

Un splendide livre de Marion Brunet. Des personnages tous plus incroyables et originaux les uns que les autres malgré leur nombre impressionnant, une écriture percutante, magnifique et toute en finesse ainsi qu'une fin choquante mais pleine d'espoir. Merci aux éditons Sarbacane pour m'avoir permis de lire ce splendide coup de cœur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire