lundi 24 octobre 2016

Cinder de Marissa Meyer, la critique


Auteur : Marissa Meyer

Maison d'édition : Pocket jeunesse

Nombre de pages : 412 pages

Année de sortie : 2013


Résumé : Néo-Bejing, après la quatrième guerre mondiale. Les humains et les androïdes y cohabitent tant bien que mal. Une épidémie ravage la population. Depuis l'Espace, Levanna la reine des Lunaires attend patiemment son heure pour prendre le pouvoir. Au milieu de tout cela, Cinder, un cyborg (mi-homme mi-machine), détient un secret incroyable qui pourrait changer le cours des événements et de sa vie...

Introduction : Un roman auréolé, qui partait très bien, qui m'a finalement déçu...

Commentaire : J'ai entendu tellement de bien de cette saga, tellement de chroniques positives à son sujet, que dès que l'occasion s'est présentée, je l'ai acheté et proposé une lecture commune à Yoko et Mlle Jeanne du blog deux pour une dont voici la chronique ici. C'est avec beaucoup de retard que j'écris ma chronique et je m'en excuse.

Le début de l'histoire part vraiment sur les chapeaux de roues, l'auteure présentent les principaux protagonistes de l'histoire ainsi que les lieux (la ville, le palais...). L'histoire se détache rapidement en deux moments de narrations différentes : les parties avec le prince au palais et Cinder dans son quotidien. J'ai largement préféré les parties mettant en scène le prince car elles nous permettent d'obtenir beaucoup plus d'informations cruciales au bon déroulement de l'histoire. Du côté des personnages secondaires, j'ai réellement détesté la belle-mère de Cinder. Elle l'exploite et ne la considère pas comme humaine digne d’intérêt à cause des pièces de métal incrustées à son corps à jamais. Levana, quant à elle, est vraiment malsaine et machiavélique au plus au point. Une méchante imprévisible qui peut apporter beaucoup de surprise à l'histoire.
J'ai beaucoup apprécié le mélange réécriture de contes et science-fiction. La population mi-homme mi-robot ainsi que les Lunaires apportent un côté futuriste à l'histoire alors que la réécriture de Cendrion apporte un côté passée et classique. Ce mélange des deux apporte une originalité et une fraîcheur à l'histoire que j'ai beaucoup appréciées.

Malheureusement, l'entrain du début s’essouffle peu à peu... L'histoire n'avance plus, les révélations sont très espacées et moindres. J'ai vraiment fini par m'ennuyer et j'ai même délaissé le roman pendant quelques jours. Il y a très peu d'action pendant cette période. L'histoire de Cinder n'évolue quasiment pas. Seuls les passages mettant en scène le prince Kay nous offre quelques révélations, ce qui est très peu en soi.

Du côté de l'histoire, Marissa Meyer pose les bases d'une saga prometteuse et d'une grande guerre qui se dévoile au loin. Malheureusement, j'ai découvert la principale révélation du livre bien trop tôt dans le roman alors Cinder ne comprend tout qu'à la fin du récit. L'histoire d'amour impossible parallèle à l'histoire entre Kay et Cinder ne m'a pas dérangé, j'aurais peut-être même apprécié qu'elle soit creusée encore plus, afin qu'elle devienne une vraie relation amoureuse, et non que les deux principaux protagonistes ne fassent que se tourner autour...

Cinder est le premier tome de la saga des Chroniques Lunaires. Marissa Meyer nous offre un bon premier tome dans l'ensemble qui laisse présager une suite de saga explosive. J'ai malgré tout délaissé ce bouquin pour un certain manque d'action au milieu du récit. La principale révélation me fût dévoilée au début du roman et non en même temps que Cinder à la fin, ce que je trouve dommage... J'ai quand même bien apprécié ma lecture et j'enchaînerais bientôt sur le second tome : Scarlet.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire