samedi 22 octobre 2016

Hänsel et Gretel et autres réinventions de Jane Gryffin et Ophélie Stovel, la critique


Auteurs : Jane Gryffin et Ophélie Stovel

Maison d'édition : Les Réinventions

Nombre de pages : 48 pages

Année de sortie : 2015


Résumé : Jane Gryffin et Ophélie Stovel nous offre une réécriture de quatre contes des frères Grimm : Hänsel et Gretel, Raiponce, les trois plumes et Rumpelstilzchen mais avec une fin qui diffère totalement...

Introduction : Un petit recueil de contes très sympathique et original...

Commentaire : Je remercie encore les éditions Réinventions pour cet envoi !

Il y avait beaucoup de nouveautés au programme de cette lecture. Un nouveau genre en l'occurrence : l'uchronie ou bien une question en particulier : Et si l'histoire d'origine changeait? Et si elle prenait une autre direction? C'est sur ce modèle qu'ont été réécrits les quatre contes. Il faut savoir aussi que je ne connaissais pas et n'avais déjà entendu parler des contes Les Trois Plumes et de Rumplestilzchem, donc pour moi, les versions des deux contes sont les versions officielles.

On commence le livre avec Hänsel et Gretel, dont l'histoire originale est toute fraîche dans ma tête car je l'ai relu il y a très peu de temps. Ce conte, cette écriture est vraiment comme celle de Grimm, on a vraiment l'impression de se retrouver dans leurs univers. Il faut quand même que je parle de la fin, car c'est elle qui fait l'originalité du bouquin. Que dire sur cette fin ? Que l'on reste vraiment dans l'univers des Grimm, que l'auteure s'est très bien adaptée à l'écriture et au conte original. Que cette réécriture est une réussite.

C'est la réécriture de Raiponce qui suit. Alors quand le changement à eu lieu, je suis tombé de haut, très haut. Je m'amusais beaucoup à imaginer toutes les fins possibles et inimaginables pour ce conte (Blanche-Neige vient la secourir grâce à ses nains, Raiponce se suicide en s'étouffant avec ses cheveux et beaucoup de bêtise comme ça) mais je ne m'attendais vraiment pas à ce que l'auteure joue sur le genre du prénom Raiponce. L'écriture de l'histoire est peut-être un poil en dessous des autres contes, mais l'inventivité de l'auteure rattrape tout. Encore une très bonne réécriture donc.

Passons maintenant à l'histoire des Trois Plumes. Comme je l'ai dit plus haut je ne connais absolument pas ce conte. Mais il faut vraiment que je me renseigne, car je ne vois pas d’autres fins possibles. Celle-ci est tellement, tellement... dans l'univers des Grimm (j'ai l'impression de me répéter). Tout est bien qui fini bien. Ce conte est une belle leçon de vie. Il y a une morale : "Ne jamais sous-estimé ses adversaires". Bravo pour ce conte et cette fin aboutie.

Et voici sans doute mon conte préféré. Le plus abouti d'après moi. Je ne connaissais absolument pas cette histoire mais cette réécriture rejoint directement mes contes préférés. L'écriture est réfléchie, l'histoire nous tient vraiment en haleine... La morale est vraiment superbe : "Derrière un visage peut se cacher une superbe personne"...

Les illustrations simples mais claires et jolies apportent beaucoup de gaieté à l'histoire.

Si vous rechercher un petit recueil de contes simple mais original et sympathique, je vous conseille fortement ce roman qui casse les codes, mais ce n'est pas plus mal.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire