dimanche 22 janvier 2017

Texte hors-série : La nuit.

Le réveille sonne. Dehors, la lune, disque de platine argentée se découpe et éclaire le ciel de sa douce lueur blanchâtre. Il est minuit. Rémi se lève, les yeux mi-clos, se demandant encore pourquoi il a eu la si bonne idée de se coucher si tard tout à l'heure. Malgré tout, il est heureux, et se dirige à pas de loup dans la salle de bain, histoire de se coiffer et de se toiletter un minimum. Geste automatique. Pendant ce temps, l'esprit du jeune homme surchauffe, mille et unes idées s'entrechoquent dans un cerveau en fusion. Il a toujours vécu la nuit. Rémi n'aime pas dormir. Ca représente pour lui la plus grosse perte de temps de l'univers. Alors, la nuit,il sort, s'enveloppant de sa nouvelle peau, nouvelle personnalité, nouveau monde. Terrain de jeux. La ville devient sienne, il peut envelopper le ciel avec ses bras, transformer un simple banc en un objet merveilleux, dévoilant ses nombreuses courbes cachées. Il se libère. Ne pense plus à rien. Profite de l'air qu'il respire, crie sa joie, sa rage, pleure parfois. La nuit est libératrice. Elle a appris à Rémi plus de chose que n’importe lequel de ses professeurs. Alors, pour lui rendre la pareille, Rémi la rend belle. Il l'illumine, montre ses avantages, à travers des vidéos, des textes, des photos. Il aime la nuit par-dessus tout. Il ne vit que la nuit. Il la prend en vidéo, avec ce costume illuminé qui caractérise son personnage, lui déclare son amour à travers des poèmes enflammés, écrits au bord de l'eau, où il trouve son inspiration. Ce soir encore, armé de son carnet, habillé de son costume, il s'en va, chevalier du côté obscur. Il sublime la nuit. Il l'aime.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire