dimanche 23 octobre 2016

Le maître des éléphants de René Guillot, la critique

Auteur : René Guillot

Maison d'édition : Magnard jeunesse

Nombre de pages : 208 pages

Année de sortie : 2015


Résumé : Martin a toujours vécu à Montignac dans la ferme de son oncle Antoine. Alors le jour où son père le rappelle avec lui dans une plantation en Côte d'Ivoire, Martin se pose des questions sur ce qui l'attend là-bas. Pourtant, il adopte vite les habitudes et le rythme de sa nouvelle vie. Le jour où Fofana, un camarade de classe, disparaît. Martin réussit à le retrouver et à le sauver. Des lors, une grande amitié commence entre les deux garçons...

Introduction : Une épopée riche en couleur contée par un écrivain talentueux

Commentaire : Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Magnard pour cet envoi!

J'avais déjà entendu beaucoup de bien de ce classique de la littérature jeunesse, j'ai donc demandé aux éditions Magnard si il était possible de le recevoir, ils ont très gentiment accepté.
Dans cette oeuvre, nous faisons d'abord la connaissance de Martin, un jeune garçon assez tourmenté à l'idée de rencontrer son père, dont il ne connaît rien. Il est assez curieux et attachant. J'ai pris beaucoup de plaisir à le suivre dans ses péripéties toute au long du roman ainsi que l'évolution de son amitié avec Fofana Kamara. C'est d'ailleurs sur ce dernier que repose toute l'histoire. Fofana est un personnage très spécial, qu'il m'a fallut apprendre à connaître. L'auteur ne nous en dévoile que très peu sur lui. C'est quelqu'un qui possède une personnalité très complexe. Il m'a fallut déchiffrer tous ses mots, essayer de comprendre les sous-entendus nichés dans chacune de ses paroles pour tenter d'en apprendre plus sur lui, sur ses émotions ou sur son état d'esprit. C'est un garçon qui m'a retourné le cerveau.

Toute cette aventure est située en Côte d'Ivoire. L'auteur nous décrit à merveille les forêts, les plateaux ainsi que la cohabitation entre la nature et les hommes. L'écriture est sûrement le point fort du récit. René Guillot a l'art et la manière d'ajouter du suspens de part certaine de ses phrases ou de ses mots. J'apprécie également beaucoup la construction de son récit (Martin se remémore ses souvenirs de jeunesse en les couchant sur le papier quelques années plus tard). C'est une écriture qui m'a fait rêver de part ses paysages, qui m'a fait stresser lorsque les personnages sont dans une situation périlleuse, qui m'a fait sourire lors des bons moments que passent Martin et Fofana, qui m’a fait réfléchir lorsque Fofana ou quelqu’un d’autre laisse sous entendre bien des choses.

La fin m'a déçu. Je m'attendais à quelque chose de moins rapide... Car l'histoire se termine en quelques pages alors qu'elle aurait mérité bien plus de détails. J'aurais espéré quelque chose de plus travaillé...

Malgré une fin plutôt bâclée, Le maître des éléphants est un très bon roman qui m'a fait voyager auprès des personnages de part la plume quasi-parfaite de René Guillot. C'est une lecture que je recommande à toute personne désireuse de passer un très agréable moment de lecture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire