dimanche 19 mars 2017

Le garçon qui courait de François-Guillaume Lorrain

Auteur : François-Guillaume Lorrain

Maison d'édition : Sarbacane

Collection : Exprim'

Nombre de pages : 288 pages

Année de sortie : 2017


Résumé :  D'après l'incroyable histoire de Sohn Kee-Chung, le
premier coréen à avoir remporté le marathon olympique à Berlin, en 1936...

Introduction : Le Garçon qui courait de François Guillaume-Lorrain, est le premier roman historique de cette collection incroyable qu'est Exprim'. J'ai hésité avant de me lancer dans ce bouquin, je dois bien l'avouer. Je ne l'ai pas demandé en partenariat. Je l'ai acheté courant février. Et j'ai pris une claque, car je ne m'attendais pas à ça, mais alors pas du tout.

Commentaire : Comme l’indique le résumé (assez succinct, il faut l'avouer) c’est l’histoire de ce héros qu'est Sohn Kee-Chung, premier gagnant coréen du marathon olympique, militant pour une Corée, alors que l’envahisseur japonais est bien présent sur le territoire. Cette histoire n'est pas seulement celle d'un sportif ayant réalisé un exploit, c'est aussi d'un combat pour l'indépendance et pour la liberté. C'est l'histoire d'un héros trop peu connu en France et plus généralement en Europe. Une histoire incroyable qui mériterait plus de reconnaissance. Une histoire qu'il vous faut lire, petits comme grands, car Sohn Kee-Chung est un sportif-héros, comme Jessie Owens a la même, d'autres avant lui et d'autres après lui. Merci à François-Guillaume Lorrain pour la découverte de la vie de ce grand homme de l'Entre Deux Guerres.

Contrairement à ce que j'aurais pensé, ce qui était aussi ma principale crainte, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde durant ma lecture. On suit les différentes étapes de la vie très mouvementée de Sohn Kee-Chung. On saute parfois deux, cinq ou dix ans. L'auteur est un très bon raconteur d'histoires historiques, il sait doser le suspens, s'arrêter quand il faut dans les chapitres. Il sait employer les mots, utilisés, les bonnes tournures de phrases. Résultat ? On ne s'ennuie absolument pas. Au contraire, le lecteur n'a qu'une seule hâte retourner durant ce laps de temps qu'est la vie de l'athlète Sohn Kee-Chung.

Cette histoire m'a tellement marqué que j'en parle encore aujourd'hui à mes proches. A la suite de cette lecture, je me suis directement rendu sur la page Wikipédia du sportif pour vérifier les dires de l'auteur. J'ai également pris une grande résolution : je jure solennellement de regarder le marathon des Jeux Olympiques, et d'en lire les différentes histoires, ou les biographies des différents vainqueurs, ou les anecdotes sur l'épreuve. Vous allez être servi en faits incroyables et insolites !

Ce livre est une excellente surprise pour ma part ! Un très bon roman historique, à mettre dans les mains de tout le monde, plus jeunes comme plus vieux !

4 commentaires:

  1. bonjour !
    merci pour cette présentation de ce roman tout récent- et de ton ressenti-
    bonne semaine- bisous-

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,
    Merci Victor, voilà un livre qui devrait me plaire, une beau partage.
    Bonne soirée
    @mitié

    RépondreSupprimer