lundi 30 janvier 2017

L'atelier d'écriture n°251 de Leiloona : Un samedi matin

8h45. Réveil lent, il me faut une bonne dizaine de minutes (voir 20 ou 30) avant de retrouver une pleine conscience de ce que je fais ici, de qui je suis et tout le tralala qui va avec. Des reflets rosés se posent sur le parquet sombre de ma chambre. J'allume ma lampe, et enfile mes lunettes bleues nacrées. Je ne suis pas un gars du matin, mais alors pas du tout. Je crois qu'il y a des matins avec, et des matins sans. Avec quoi ? Sans quoi ? Je ne sais pas. Je ne suis pas encore assez réveillé pour philosopher sur ce genre de chose. Aujourd'hui est un matin sans. Je le sais déjà. Même si aujourd'hui on est samedi, que je n'ai pas trop de devoirs et aucun match cet après-midi, je sens déjà que j'aurais du rester couché. On commence par quoi ? Petit déjeuner ? Lecture ? Musique ? Ecriture ? J'opte pour la dernière option, mais si je sais pertinemment que j'ai l'inspiration plus tardive que matinale. Alors Leiloona, quel photo improbable nous as-tu trouvée cette fois encore ? Je n'ai encore jamais réussi à deviner quelle perspective aurait la photo, ni même en quelle saison elle serait, avec des gens, des paysages, des animaux... Tu sais nous surprendre, même les habitués (j'ai commencé en février 2015, le 16 précisément, je fête bientôt un an à écrire pour toi Leil', ça se fête non ? Bon j'avoue que je ne suis pas présent tous les lundis, mais je te promets que j'essaie). Pour cette semaine, c'est une photo d'un arbre vu d'assez près, avec de petits papiers multicolores accrochés dessus. Soupir. Si rien ne me vient à l'esprit sur le coup, c'est assez mal barré. Peut-on raconter l'action qu'a faite le photographe, ou plutôt le personnage que je vais mettre en scène, pour avoir la vision de cet arbre et de ces papiers ? Ca me paraît bien complexe... Peut-être les phrases inscrites sur les papiers m'aideront-elles un peu... La chance est avec moi ! C'est écrit en anglais... Et j'ai l'impression que ce sont des mots de gamin scolarisés en primaire, pour couronner le tout. Fausse piste. De plus, je pense qu'il faut que je me diversifie, parce que les histoires sentimentales de personnes qui écrivent, lisent ou marchent pour se trouver ou se libérer vont lasser. Je crois que ces histoires représentent un peu ma zone de confort. L'originalité et la diversification ne sont-elles pas une forme de liberté après tout ?
C'est en vous écrivant ces quelques lignes que je viens de me rendre compte que je parle (encore) d'écriture. Bon, c'est peut-être sous un angle différent, mais ça reste ma zone de confort. Promis, la prochaine fois j'essaie de varier le sujet (si la photo s'y prête évidemment). Ce n'est pas le tout, mais c'est que j'ai un petit déjeuner à prendre moi. Qui que tu sois, si tu passes par là, je te souhaite au passage un bonne appétit.

Ce texte a été écrit pour l'atelier d'écriture de Leiloona. La photo a été prise par (c) Anselme.

12 commentaires:

  1. Écrire même si c'est pour dire qu'on a du mal à écrire sur une photo. Quelle liberté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Virginie pour ta lecture et ton message qui me fait très plaisir !

      Supprimer
  2. Dommage , le texte ne précise pas le menu ! TU contournes la photo de manière bien sympathique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais du haha merci pour ton retour Sabine !

      Supprimer
  3. Bonsoir,
    Bientôt le souper, bon je retire une lettre et je dis super le texte, il fallait oser jouer avec l'arbre à voeux, en faite il y en a dans ce texte.
    Bonne soirée
    @mitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Bernard, je teste un peu de nouvelles choses^^

      Supprimer
  4. Bien pensé ce détournement de photo pour t'adresser au lecteur. Je ne sais pas quel âge tu as (et qu'importe) mais il y a une jeunesse dans ta plume qui est très intéressante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ton message me touche énormément car j'essaie de retrouver cette jeunesse dans chacun de mes textes (j'ai bientôt 15 ans)^^

      Supprimer
  5. L'inspiration n'est pas toujours au rendez-vous. Tu t'en sors finalement très bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette lecture La plume et la page !

      Supprimer
  6. Une belle prouesse ton texte en te détournant de la photo ;-).Je ne sais pas si tu parles réellement de toi (qu'importe d'ailleurs, le lecteur y voit ce qu'il veut ) mais si je peux me permettre un petit conseil pour débuter une journée ; éviter de la commencer en se disant "Aujourd'hui est un matin sans. Je le sais déjà" car là c'est foutu et elle sera sans car "on" l'aura voulu ainsi....nos pensées sont très puissantes. Et sinon je voulais aussi te dire que tes histoires de personnes qui écrivent et lisent ne lassent personne, bien au contraire, on prend beaucoup de plaisir à te lire à chaque fois ; ta plume est fluide, sincère et ça fait chaud au coeur dans notre monde agité alors continue ainsi et happy face ! ;-) Nady

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nady ! Oui je parle de moi, et c'est vrai que je me dis ça parfois le matin... J'essaierais d'éviter, promis :-) Concernant mes textes, je sors peu à peu de ce mauvais état d'esprit qui m'a beaucoup habité ces dernières semaine, ton commentaire me fait chaud au cœur. Merci pour tout ;-)

      Supprimer